L’Afrique francophone, un territoire riche d’opportunités pour les entreprises africaines et internationales

14/08/2014

Le Maghreb est devenu un hub essentiel en termes de croissance pour de nombreuses entreprises, qu’elles soient européennes ou africaines, dans de nombreux secteurs. Outre sa situation géographique privilégiée, du fait de sa proximité avec les marchés européens, l’Afrique du Nord bénéficie traditionnellement d’un développement commercial dynamique et d’une relative richesse économique par rapport à de nombreux autres pays africains.

De son côté, aujourd’hui plus que jamais, l’Afrique francophone subsaharienne semble constituer l’ultime région de l’économie mondiale à conquérir. Avec une croissance du PIB réel estimée, par exemple, à plus de 6 % sur les cinq prochaines années dans l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et à 5 % dans la Communauté Economique et Monétaire des États de l’Afrique Centrale (CEMAC), la croissance économique – soutenue par des plans de développement ambitieux mis en place par les pouvoirs publics – devient une réalité pour la plupart des pays concernés. L’intérêt des investisseurs, à la recherche d’une rentabilité qu’ils n’arrivent plus à obtenir dans les économies plus matures, est indéniable.

Puisque les dirigeants africains confirment unanimement que le continent possède un fort potentiel de croissance, comment comptent-ils tirer les bénéfices de cette croissance ?

Grâce à trois priorités : le développement de la base clientèle, l’amélioration du service client et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle. 

D’ailleurs, un certain nombre de pays africains où les dirigeants d’entreprise mettent l’accent sur l’obtention et la fidélisation de nouveaux clients se démarquent, peut-être en raison de leur trajectoire de développement unique et de la concurrence accrue sur leurs marchés.

Ceci s’avère très important, d’autant plus dans les secteurs qui enregistrent des taux de croissance très élevés.

Par exemple, dans le secteur des télécommunications, le niveau de pénétration des téléphones mobiles a progressé de 20 % par an au cours des cinq dernières années.

Dans d’autres secteurs, comme celui de l’électricité, des transformations fondamentales sont en cours car 25 % du réseau africain est hors service et une grande partie du réseau a plus de 40 ans. Actuellement, les investissements annuels en matière d’infrastructures sur l’ensemble du continent sont estimés à 27 milliards de dollars pour l’électricité, 15 milliards de dollars pour l’eau et 10 milliards de dollars pour les transports.

Les secteurs énergétique et minier font l’objet d’un intérêt accru et reçoivent des investissements significatifs de la part d’acteurs internationaux, notamment de Chine, d’Inde, du Moyen-Orient et du Brésil. La croissance de la population et du PIB devrait conduire à un accroissement de la demande des consommateurs. Le succès du Morocco Mall de Casablanca, l’un des cinq plus grands centres commerciaux au monde, ouvert en 2011, constitue un signe de l’augmentation du pouvoir d’achat des consommateurs sur le continent.

Dans des secteurs comme la banque, l’assurance, l’automobile et les biens de consommation, les dirigeants d’entreprise analysent les marchés pour s’adapter et tirer parti des niches de croissance les plus intéressantes pour leurs entreprises.

Alors que les entreprises locales deviennent de véritables champions régionaux et que les leaders internationaux investissent dans la région, nous sommes disponibles pour vous aider à saisir toutes les opportunités que la région et le monde ont à offrir.

Bernard Gainnier | Président de PwC France, Maghreb et Afrique francophone
Profil | Suivez-moi | Email | + 33 156578131

 

D'autres articles par Bernard Gainnier

Twitter
LinkedIn
Facebook
Google+

Commentaires

Je suis très étonné de la tournure du marché notamment sur la partie service bancaire. A t'on le détail des 10 milliards de dollars pour les transports ?

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been posted. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Commenter cet article